Restos du cœur

Français
Carte de l'Europe avec les Restos du cœur

Dans les Restos du cœur, on ne trouve pas seulement de quoi manger

Brigitte Massé travaille bénévolement – donc sans toucher d'argent – pour les Restaurants du cœur. Elle explique aux Grands méchants loups ce qu'elle y fait et à quoi servent ces restaurants :

Les restos du cœur qu'est-ce que c'est ?

C’est une association crée en 1985 par l'humoriste Coluche. Voyant que beaucoup de produits alimentaires étaient inutilisés et que beaucoup de gens commençaient à être pauvres, il a eu l'idée de monter une organisation pour pouvoir aider ces gens-là en utilisant les surplus européens.

Comment ça fonctionne les Restos du cœur ?Musikband

Essentiellement par des bénévoles. Il y a 117 centres dans les 96 départements français. Dans chaque département, il y a une grande « centrale d'achat » qui achète des produits à des prix préférentiels. Il y a aussi tout ce qui est fourni par la communauté européenne, la banque alimentaire, et enfin les dons que nous donnent des personnes ou des entreprises.
Des artistes ce sont également engagés : ils font tous les ans un concert, le concert des enfoirés. Ce dernier dégage de grands bénéfices puisque il y a pour chaque concert un CD, et même un DVD qui sont édités.

Que faites-vous exactement ?

On distribue souvent des paniers repas à des personnes seules, ou à des familles monoparentales. On leur sert de quoi faire deux repas par semaine. Les familles nombreuses viennent trois fois par semaine. Ces paniers repas sont complets : ils contiennent des protéines, du lait, des légumes, des produits laitiers et des fruits. Là où je travaille, on a la grande chance d'avoir un grand supermarché qui donne environ un camion complet de denrées par jour. C'est la commune qui fournit le camion et ce sont les bénévoles qui vont chercher les aliments.

Vous pouvez nous décrire une journée ?

Des camions livrent des caisses pour les Restos du coeur

J’arrive vers 7h30 le matin, il y a énormément de cageots de fruits, de légumes, de produits laitiers qui sont arrivés du supermarché. Il faut les trier car parfois les dates limites de consommation sont très proches et là il faut dire aux gens de commencer par manger ceux-là.

Il faut aussi faire des portions. Toute la viande arrive sous forme congelée, donc on doit mettre dans des petits sachets, pour des portions individuelles.
Ensuite, on va installer son stand, on est une dizaine à tenir un stand et là on sert les bénéficiaires jusqu’à 11h30 environ.
Vers 11h30/11h45, on doit ranger et préparer encore des choses, faire le ménage pour que ce soit prêt pour le lendemain.

C'est ouvert tous les jours les Restos du coeur ?

Du lundi au vendredi. Officiellement, les Restos du Cœur sont ouverts de novembre à mars. Mais nous ouvrons ici déjà en septembre et fermons en mai/juin. Mais là, on s'occupe des plus démunis.

Comment savez-vous quoi et à qui donner ?

Was man mit acht Punkte an Essen bekommtChaque bénéficiaire a une carte sur laquelle sont inscrit son nom, son prénom, son adresse et aussi le nombre de portions auxquelles il a droit. Chaque personne a droit à 8 points, ce qui correspond à 8 portions. A on peut lui donner 4 steaks hachés, 2 poissons, 2 boites de conserves ou des œufs. Chaque aliment a une valeur en point et les gens choisissent ce qu'ils préfèrent.
Souvent on a des choses en plus qui, elles, ne sont pas comptabilisées, c’est-à-dire ce qu’on récupère aux grands supermarchés. Ça c’est le côté un peu plaisir qu’on donne en plus. Par exemple au moment des fêtes on avait des choses intéressantes à leur donner.

Vous préparez aussi des repas ?

On prépare aussi des repas chauds pour les gens qui vivent dans la rue. On leur prépare des œufs durs, on leur donne des boîtes de pâté, du pain, des choses qu'ils pourront manger facilement. Il y a des gens qui sillonnent la ville pour distribuer ces repas chaud aux sans-abris.

Vous ne vous occupez que des produits alimentaires ?Kleinkinder

Non. Il existe aussi une aide spécifique pour les bébés : on propose des aliments pour bébé, des couches, des produits d'hygiène. On conseille également les parents pour élever les enfants.
Enfin, il y a deux autres aspect de notre travail : la réinsertion sociale, c'est à dire qu'on essaye de conseiller les gens dans leurs démarches pour trouver un travail ou un logement, et un aspect culturel : on organise des sorties culturelles et par exemple, pour Noël, on fait une grande fête avec distribution de jouets et un repas festif.

Quels genres de relations avez-vous avec les gens que vous aidez ?

Une très bonne relation. On essaye de demander des nouvelles, même s'il y a énormément de monde. À la fin du parcours, parce qu’on avait des stands avec les différents types de produits, on leur propose un café, un thé, un chocolat et là on peut discuter un peu plus longtemps avec eux.

Interview : Chloë, Emmanuelle, Gaïa, Jeanne et Leopold
Dessins : Alina, Emmanuelle, Isabelle, Margot et Zoe
Texte, dessins et photos © Grand méchant loup | Böser Wolf
 
Les Restos du cœur, logo dessiné

Commentaires

Ajouter un commentaire