Le Pont aérien de Berlin

Français
Carte de l'Europe avec Berlin. C'est là qu'allaient les avions du Pont aérien.

Une partie de Berlin coupée du monde...

Un drôle de monument surnommé par les Berlinois le râteau de la faimIl existe à Berlin une place du Pont aérien, Platz der Luftbrücke. On peut y voir un drôle de monument qui s'élève devant l'ancien aéroport de Tempelhof. Les Berlinois le surnomment le râteau de la faim, die Hungerharke.  Mais qu'est-ce que le Pont aérien de Berlin, quand et pourquoi a-t-il eu lieu ? Et pourquoi cela nous concerne-t-il encore aujourd'hui ? Les Grands méchants loups ont voulu en savoir plus.

En deux mots : le Pont aérien a eu lieu entre juin 1948 et septembre 1949. Berlin était divisé en quatre secteurs : à l'ouest les secteurs occupés par les Américains, les Britanniques et les Français, à l'est le secteur occupé par les Russes.enfants faisant des signes à un avion pendant le blocus de Berlin
Pour marquer leur désaccord avec la nouvelle réforme monétaire introduite dans les trois secteurs de l’ouest, les Russes décident de bloquer toutes les voies d’accès terrestre et navigable à Berlin-Ouest. Pour que la population ne meure pas de faim et ait un minimum de courant électrique, les alliés de l'ouest organisent un pont aérien qui fournit à cette partie de la ville des vivres, du charbon et d'autres denrées indispensables.

Ici tu trouveras un petit film qui te donnera plus d'infos sur l'histoire du Pont aérien de Berlin. Tu seras peut-être étonné d’apprendre que toutes les 62 secondes, un avion atterrissait à Berlin-Ouest car la ville bloquée n’était accessible que par les airs.

Colis d'alimentation lors du Pont aérien de BerlinC'est une belle histoire au cours de laquelle les anciens ennemis deviennent des amis. C’est aussi ce que nous raconte Marion Werwoll qui dirige la Stiftung Luftbrückendank (= Fondation merci au Pont aérien) lors d’une interview. Les Grands méchant loups ont parlé aussi bien sûr à des témoins de l’époque, Mercedes et Horst, encore enfants à l’époque. Et à d’autres qui parlent de leur quotidien d’enfant dans une ville encerclée. Berlin avait besoin d’aide et elle en a reçu. Cela peut donc aussi nous servir de leçon. Et n’oublie pas de faire notre quiz, ce sera une façon de tester tout ce que tu sais déjà…

Texte : La rédaction
Dessins : Natalia et Gaïa
Texte, dessins et photos © Grand méchant loup | Böser Wolf
Videoclip © Stiftung Luftbrückendank
Photos : Enfants attendant l'avion © Landesarchiv Berlin
 

 

Logo Stiftung LuftbrückendankLogo Office Franco-Allemand pour la Jeunesse

Avion en vol

Commentaires

Ton commentaire: 
Je n'avais pas beaucoup entendu parler du pont aérien, je trouve que on en parle moins que la séparation du mur alors que pourtant c'est un épisode très important dans l'histoire de l'Allemagne surtout que, enfaite, ce n'était pas il y a si longtemps. C'est très interressant que les Anglais et les Americains qui, quelques années au par avant étaient les ennemis jurés des Allemands décident d'aider les Berlinois malgré les pertes humaines. Aujourd'hui je trouve impossible à imaginer un avion attérissant toutes les minutes afin de nourrir la population mais je pense qu'il faudrait prendre exemple sur cette grande solidarité entre les nations qui étaient en guerre quelques années au par avant et qui ont tout de même décider d'aider les civils Berlinois.

Ton commentaire: 
Cet article sur le pont aérien est très intéressant car je l’ai deja étudié en histoire et là du coup j’ai appris encore plus de choses ! C’est formidable de voir que des anciens ennemis se sont unis pour pouvoir coopérer. Et c’est difficile d’imaginer qu’un avion atterrissait toutes les minutes !

Ton commentaire: 
Je ne savais pas qu’il y avait trois voies pour aller à Berlin. Je l’ai découvert et je ne savais pas non plus qu’il y avait un monument qui désignait les trois voies.

Ton commentaire: 
Ce que je trouve vraiment intéressant, c’est surtout la démarche. Que les avions apportent à manger aux citoyens de Berlin parce que sinon, sans les avions et les aviateurs, ils seraient morts. C’est très généreux de leur part.

Ajouter un commentaire