A Berlin, pas loin de la tanière du Grand méchant loup, commence le « Bayerisches Viertel » (le quartier bavarois). Il s'appelle ainsi parce que beaucoup de noms de rues portent les noms de villes de Bavière, une région du sud de l'Allemagne. De nombreux Juifs habitaient avant dans ce quartier. On a remarqué dans les rues des petits panneaux en métal accrochés à des poteaux. Devant, il y a un dessin et derrière, le texte d'une loi interdisant aux Juifs de faire certaines choses à l'époque des nazis. On est donc allés voir de plus près avec toute l'équipe.

On a regardé quelques dessins et on a essayé de deviner de quelle loi il pouvait s'agir :

 

Ça, c´est un échiquier. Ça veut peut-être dire que les Juifs n'avaient pas le droit de jouer aux échecs ?

On lit : « Loi du 9 juillet 1933. Les Juifs n'ont plus le droit de jouer aux échecs dans la Fédération allemande des échecs ».

 

Les Juifs n´avaient peut-être plus le droit d'acheter des partitions ou d'avoir des cours de musique ? Ou de faire de la musique ?

On lit : « Loi du 12 août 1933. Les Juifs n'ont plus le droit de chanter dans une chorale ».

 

Ce panneau se trouve devant la maison où a vécu un écrivain connu.

Ils n'avaient plus le droit d'écrire ?

On lit : « Loi de mars 1935. Les écrivains juifs n'ont plus le droit d'écrire et de publier de livres en Allemagne ».

(Les Allemands qui étaient contre les nazis non plus. Les nazis faisaient brûler leurs livres).

 

Ça, c'est difficile à deviner. Peut-être que les Juifs n'avaient pas le droit d´aller à des  fêtes ?

On lit : « Loi du 29 janvier 1936. Pour ne pas choquer les touristes étrangers, il faut éviter les pancartes au contenu trop raciste. A la place, il faut marquer : on ne souhaite pas ici la présence de Juifs ».

En 1936, les Jeux olympiques ont eu lieu à Berlin. Des gens du monde entier sont venus en Allemagne. Les nazis ne voulaient pas montrer toutes les lois qu'ils avaient déjà faites contre les Juifs.

 

 

Les Juifs n´avaient pas le droit de boire ? Ou d'aller à la messe ou à la synagogue pour prier ?

« Loi du 4 octobre 1936. Les Juifs qui veulent devenir chrétiens restent malgré tout Juifs. Ce n'est pas une question de religion mais de race ».

 

Les Juifs n'avaient pas le droit de mettre ce chapeau ?

C'est un chapeau que l'on porte lors d'une cérémonie quand on a fini ses études à l'université  pour montrer qu'on a obtenu son diplôme.

On lit : « Loi du 15 avril 1937. Les Juifs n'ont pas le droit de faire de grandes études ».

 

 

Ce panneau est à côté de la poste.

Les Juifs n'avaient plus le droit d'écrire ou de poster de lettres ?

On lit : « Loi du 8 juin 1937. Les Allemands mariés à des Juives et travaillant à la poste n´ont plus le droit de travailler et doivent partir à la retraite  ».

 

Les enfants juifs n'avaient plus le droit de jouer à la marelle ?

On lit : « Loi de 1938. Les enfant aryens et non aryens n'ont plus le droit de jouer ensemble ».

Ça veut dire que les enfants juifs et ceux qui n'étaient pas juifs ne pouvaient plus jouer ensemble.

 

Peut-être que les Juifs n'avaient pas le droit de rentrer chez eux après une certaine heure, ou qu'ils allaient être mis à la porte de chez eux ?

On lit : « Loi du 31 juillet 1938. Les Juifs n'ont plus le droit d'hériter ».

Ça veut dire que, quand les parents ou les grands-parents mouraient, les enfants n'avaient plus le droit d'avoir leur argent ou leur maison. C'était une façon de prendre l'argent des Juifs.

 

Ils n´avaient pas le droit de prendre leur température ?

Ils n´avaient pas le droit de passer des visites médicales ou de se faire soigner ?

On lit : « Loi du 25 juillet 1938. Les médecins d'origine juive n'ont plus le droit d´exercer leur métier  ».

 

 

Ce panneau est devant une teinturerie.

Les Juifs n'avaient peut-être plus le droit de porter ou de repasser leurs chemises ? Ou de laver leurs vêtements ?

On lit :« Loi du 11 novembre 1938. Les Juifs n´ont plus le droit d'avoir de magasin  ».

 

 

Ils n'avaient le droit de s´asseoir que s´il n'y avait personne d'autre sur le banc ?

On lit : « Témoignage de 1939. Les Juifs n'ont le droit de s'asseoir que sur les bancs marqués en jaune ».

 

 

Ils n´avaient pas le droit de mettre de maillot de bain ? Ils n'avaient pas le droit de se baigner ?

On lit : « Loi du 3 décembre 1938. Il est interdit aux Juifs d'aller dans les piscines ou dans d'autres endroits de baignade ».

 

 

Cela voulait dire que les Juifs devaient s'arrêter devant ces pannaeux et qu'ils étaient contrôler par la police ?

On lit : « Loi du 3 décembre 1938. Il est interdit aux Juifs d'aller dans certains endroits de Berlin ».

 

 

Les Juifs n´avaient plus le droit de mettre de colliers ou de bijoux ?

On lit : « Loi du 21 février 1939. Les Juifs doivent donner tous leurs objets et bijoux en or, en argent, en platine et en perles ».

Ça veut dire que les nazis prenaient aux Juifs toutes les choses de valeur pour pouvoir les revendre.

 

 

Peut-être que les Juifs devaient se lever ou se coucher à 7h ? Ou c'est l'heure à laquelle les nazis sont venus les chercher ?

On lit : « Loi du 1 septembre 1939. Les Juifs n'ont plus le droit de sortir après 8 h du soir (9h en été) ».

Ce n'est pas juste de dire à quelle heure quelqu'un doit sortir ou pas.

 

 

 

Schild mit RadioC’est une radio. Les Juifs écoutaient la radio tous les matins pour savoir ce que les nazis voulaient faire ? Ils ont peut-être aussi emmené les radios en camp de concentration et écouté la radio en cachette ?

 

On lit : « Loi du 23 septembre 1939. Les Juifs n'ont plus le droit de posséder de radio ».

 

 

 

Les Juifs n'avaient plus le droit d'acheter du pain ou d'avoir une boulangerie ?

On lit : « Loi du 4 juillet 1940. Les Juifs n´ont le droit d'acheter de la nourriture qu´entre 4 et 5h de l'après-midi ».

Ils n'avaient donc plus le droit de faire des courses à une autre heure.

 

 

Les Juifs n´avaient pas le droit d´avoir de canne ?

On lit : « Loi du 19 septembre 1940. Les Juifs n'ont pas le droit d'utiliser les transports en commun quand il y a beaucoup de monde et ils ne peuvent s'asseoir que si personne n'est debout ».

Ils devaient d´abord laisser la place à tous les autres dans le bus et dans le métro, même si eux-mêmes étaient âgés.

 

Là, c'est le signe du U-Bahn, le métro berlinois.

« Loi du 13 septembre 1941. Les Juifs n´ont plus le droit d'utiliser les transports en commun que pour aller au travail ».

« Loi du 24 avril 1942. Interdiction complète d'utiliser les transports en commun pour les Juifs  ».

 

 

C’est des gants et une écharpe en laine. Cela veut dire peut-être que les Juifs doivent donner leurs affaires précieuses.

On lit : « Loi de janvier 1942. Les Juifs ont l'obligation de livrer tout vêtement ou couverture en laine ou en fourrure ».

Et qu'est-ce qu'ils mettaient quand il faisait très froid ?

 

 

 

Les Juifs n´avaient plus le droit d´avoir d'animaux ?

On lit : « Loi du 5 mai 1942. Les Juifs n'ont plus le droit d'avoir d'animaux de compagnie  ».

 

 

Ici, Emil connaissait déjà le texte par coeur : « Un monsieur (juif) avait un canari, et les nazis ont dit que les Juifs n'avaient plus le droit d´avoir d'animaux domestiques. Mais le monsieur ne voulait pas s'en séparer. Alors la police allemande est venue les chercher, lui et son canari. Et quelques temps plus tard, sa femme a reçu une lettre comme quoi elle pouvait, pour je-ne-sais-combien de marks, venir chercher les cendres de son mari. Ça s'est passé en 1943 ».

 

Depuis qu'on sait ce qu'il y a marqué sur les pancartes, on pense à tout ce qui est arrivé aux Juifs. Et
on est contents de ne pas avoir vécu à cette époque.

Il existe en tout 80 panneaux.

Texte : Clara et Emil, Jean-Victor et Joyeux, Gaia et Mathilde

Texte et photos © Grand méchant loup | Böser Wolf

Les panneaux du quartier bavarois à Berlin